Quelques pistes pour donner envie de participer

Contexte
Formation avec ATD Quart Monde au croisement des savoirs et des pratiques avec des personnes en situation de pauvreté

Comment faire pour que des personnes en situation de pauvreté aient envie d’aller au Conseil citoyen pour parler au nom des personnes qui vivent des expériences de vie similaires à la leur ?

Les préalables à poser avant de démarrer toute démarche participative :
– Réfléchir au postulat de départ posé par ATD: l’amélioration de toute la société passe par l’amélioration des conditions de vie et d’expression des plus pauvres
– Partager entre associations et institutions, la condition sine qua non de la participation (changer la société et améliorer les conditions de vie et d’expression des plus pauvres) et refuser la participation « alibi »

La mobilisation des personnes en situation de pauvreté :
– Amorcer la démarche de mobilisation sans les institutions
– S’appuyer sur des leaders : associations ou collectifs d’habitants « moteurs », capables de mobiliser de nouvelles personnes éloignées de la participation
– Prendre le temps nécessaire pour mettre les personnes en confiance
– Aller chercher les personnes au plus près de leur vie (ex. : déambuler à pied dans le quartier…) ; et mener le plus fréquemment possible des entretiens en tête à tête (one to one) développé dans le community organizing (prendre le temps de comprendre ce que les personnes veulent pour partir de leurs idées ou besoins)
– Identifier des relais de confiance pour les habitants, ayant une connaissance fine du quartier (habitants relais, association de proximité, agents de développement…)
– Faire passer l’idée que toute personne a des compétences et des richesses à apporter

Les points de vigilance :
– Adopter un langage simple et clair
– Etre honnête et transparent sur les marges de manœuvre qu’il peut y avoir
– Ne pas exiger d’engagement dans la durée
– Valoriser l’expertise d’usage des personnes en situation de pauvreté (elles savent par leur expérience de vie, des choses que les autres ne savent pas)
– Ne pas être intrusif dans la vie des personnes et proscrire tous jugement et préjugés sur la pauvreté

L’organisation du Conseil citoyen :
– Se poser la question des conditions matérielles (lieu neutre, rémunération ou indemnisation des habitants, garde d’enfants, transports vers le lieu de réunion…)
– Miser à fond sur la convivialité pour prendre du plaisir à être ensemble (objectif : retisser la société, les relations humaines au cœur de la démocratie)

cropped-logo.pngY aller par d’autres chemins…